vendredi 22 février 2013

Le point sur ARKEDO


(International readers: ENGLISH VERSION can be found here. )





Bonjour tout le monde, c'est Aurélien du studio Arkedo à l'appareil. Je m'occupe de la partie créative des jeux depuis la création de l'entreprise. Camille (le vrai chef du studio) et moi, on reçoit beaucoup de messages pour nous demander quelle est la situation d'Arkedo, et ce qui se passe pour la suite. 

Arkedo s'arrête après 7 ans d'excellents moments, mais la situation est subtile, et généralement peu de gens prennent le temps de comprendre. Avant de se retrouver dans des news un peu hâtives de type "Faillite! Liquidation! Apocalypse!", faisons le point tranquillement.



LES FAITS

Arkedo, la structure juridique, est encore là. Mais le studio ne compte plus d'employés. Il n'y a plus de jeux produits actuellement.
Subtilité: Arkedo n'a pas pour autant complètement fermé, et n'est pas non plus en faillite, liquidation ou autre vilain mot, car géré proprement.
Il est intéressant que la structure reste vivante, car après HellYeah!, nous avons réalisés deux petits jeux qui sont terminés, mais que vous ne connaissez pas encore. On espère les voir sortir bientôt, et ça se profile pas mal.



LE POURQUOI EN DETAIL

Il y a trois raisons à l'arrêt d'Arkedo. Si ce message vous intéresse, s'il vous plait prenez le temps de considérer les trois raisons à la fois et non une seule.

LES SOUS

La première raison, c'est celle à laquelle tout le monde pense. Les temps actuels demandent une gestion financière économe. Ils demandent aussi de sauter de projet en projet sans temps mort, avec une équipe réduite au minimum.

Or notre équipe a grossi au fil des années, et nous n'avions pas de projets sûrs en vue après HY. Nous avons d’abord produit deux nouveaux petits jeux sur fonds propres en séparant l'équipe en deux mini teams autonomes. Mais avant de voir ensuite nos économies définitivement fondre, il a fallu réagir. 

Arkedo a toujours été, et ce jusqu'à la fin, une entreprise honnête, gérée de manière humaine et généreuse. Selon le point de vue, on peut trouver ça idiot ou formidable.

Quoiqu'il en soit, il a été décidé de dissoudre toute l'équipe dans de bonnes conditions, et surtout à temps, plutôt que de remplacer les CDI par des stagiaires et une sale ambiance.
Comme dans d'autres domaines, il est bon de savoir s'arrêter dans une situation propre. C'est ce timing précieux qui fait que tout le monde s'entend encore bien, même dans l'après Arkedo.


L'APRES HELLYEAH!

Si vous vous êtes infligé mon post-mortem sur HY!, je ne vous apprends rien en vous disant que ce genre de projet s'est révélé un peu trop gros pour nous.

En résumé, le jeu comporte beaucoup de choses que l'on aime, mais aussi des éléments que l'on regrette. Par manque de temps, de recul, et surtout d'expérience, nous avons atteint nos limites. Ce n'est pas grave, mais il faut en apprendre quelque chose.

L'envie du studio a été de repasser à des jeux plus petits, plus maitrisables, sans gros éditeur derrière (même si nos relations avec Sega sont toujours très bonnes), ni management d'équipe. Juste faire de bons petits jeux entres potes.

Or, cette envie de petits jeux indés se révèlent assez peu compatible avec une structure de taille moyenne. En ce moment, il vaut mieux être léger pour pouvoir prendre des risques, et nous ne l'étions plus, contrairement à la période de production de Nervous Brickdown, il y a 7 ans déjà.


LES ENVIES DE CHACUN

S'ajoutent à ça les projets des deux fondateurs du studio, Camille et moi.

Au moment de prendre la décision commune de tout mettre  en veille, Camille était à pleine vapeur sur son projet d'édition de jeux, et déjà tourné vers le futur. Ce qui ne veut pas dire qu'il voulait lâcher Arkedo en route.

De mon côté, j'avais annoncé à l'équipe mon souhait de monter mon propre mini-studio dans les prochaines années. Ce n'était pas non plus du tout prévu pour tout de suite, mais c'était dans un coin de ma tête.

Sachant que nos envies sur le long terme nous éloigneraient chacun d'Arkedo, il ne faisait pas sens de reprendre des risques financiers. Dans un contexte économique moins hostile que l'actuel, Arkedo serait surement toujours là, mais ce climat n'a fait que précipiter de deux ou trois ans la fin du studio.




LA SUITE
  
- Camille vous parlera mieux que moi de ses projets. Il y a eu un contretemps sérieux au projet d'édition, et je le laisserai faire une update là-dessus de son coté, de peur d'écrire des bêtises. Ce qui est certain, c'est que nous nous voyons encore régulièrement avec plaisir, et que nos chemins se croiseront sûrement encore longtemps.

- Enfin pour terminer ce bien trop long billet, de mon côté, après une petite période pour digérer la situation, je réalise depuis quelques temps un vieux fantasme: faire un jeu tout seul de A à Z, code, musique, et design. Je ne sais pas encore si le résultat méritera votre attention, ni si je pourrai en vivre une fois terminé, mais ça avance bien, et ça me rend très heureux.

Si quelqu’un est arrivé jusqu'au bout de cette explication, d'abord, bravo. Et surtout, en partant du principe que vous avez lu ceci par curiosité pour nous, on vous embrasse bien sincèrement en terminant là-dessus: les membres d'Arkedo vont bien, beaucoup n'ont pas raccroché les pixels, et ils vous proposeront prochainement de nouvelles choses chacun à leur manière. Dans ce genre de cas, on dit "à bientôt" plutôt que "bye bye", non?



Aurélien pour Arkedo.

Note: Pour répondre aux questions, HY Pocket Inferno sur smartphones devrait être sorti au moment où vous lisez ces lignes. Je n'ai pas travaillé dessus, pas plus que le reste d'Arkedo à part notre producer. La raison est simple: le jeu a été entièrement réalisé en externe par un autre studio car à l'époque nous terminions de notre côté la version PC/Xbox en tirant la langue.









33 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour les excellents souvenirs et bonne route à tout le monde !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce long billet qui, s'il marque la "pause" d'un studio pour lequel j'avais une vraie tendresse depuis Nervous Brickdown, montre que les choses peuvent se passer sans amertume.

    Bon vent à tout le monde et je vous souhaite très sincèrement de la réussite dans vos futurs projets.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour toutes ces explications. Je vous souhaite le meilleur pour tous vos projets à venir ! (Et désolé d'avoir été un poil brusque sur Twitter, j'étais juste surpris des rumeurs.)

    RépondreSupprimer
  4. Chez Arkedo, même les game over respirent la bonne humeur. Enfin presque. Bravo à vous pour cette aventure, ce fut... coloré.

    RépondreSupprimer
  5. Heureux de savoir que tout va bien.

    Et en seconde bonne nouvelle, ça veut dire que j'ai complété un full set du studio Arkedo :p

    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  6. Content de pouvoir lire des nouvelles vous concernant toi et Camille. Bon courage, j'ai hâte de voir les suites. :)

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour les jeux, vivement vos prochains projets :)

    RépondreSupprimer
  8. J'ai vraiment hâte de voir ce que va donner ce nouveau jeu réalisé uniquement par Aurelien ! Très bonne continuation pour la suite ;)

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour vos productions colorés sur ces dernières années, j'espère voir ce savoir-faire se renouveler à nouveau :)

    RépondreSupprimer
  10. J'ai toujours suivi et eu du respect pour ce studio depuis que je l'ai découvert en 2009 sur la chaine No life , des vraies passionné ,ce qui se fait rare dans milieu de nos jours ,bon courage pour la suite ...

    RépondreSupprimer
  11. Chacun de vos messages fait vraiment plaisir. Un grand merci d'avoir pris le temps de les écrire ici.

    RépondreSupprimer
  12. Je voulais éviter le smiley, mais ca fait terriblement laconique. Merci sincèrement, ca fait chaud au coeur ;)

    RépondreSupprimer
  13. Merde pour la suite, merci pour tous ses "petits" jeux qui m'ont fait passé de grand moment!

    RépondreSupprimer
  14. Bon courage! On continuera de vous aimer, même si vous vous recyclez dans l'abattage de bœuf (cheval, au choix).

    RépondreSupprimer
  15. Un consommateur façon "internet 2013" vous dirait "ça vous apprendra à sortir des jeux buggés et jamais patchés!" (Hell Yeah PS3)...
    Mais qu'est-ce que ça compte par rapport au sens plus large de votre aventure: prouver que des passionnés peuvent, à la force du poignet, sortir des jeux dotés d'une vraie personnalité sur de grosses plateformes.

    Je n'ai pas toujours apprécié vos jeux, mais j'ai toujours apprécié votre attitude...
    Bon vent pour la suite!

    RépondreSupprimer
  16. J'ai eu l'occasion de rencontrer Camille il y a quelques années, on sentait une réelle passion et ça faisait vraiment plaisir !
    C'est une tristesse d'entendre qu'Arkedo s'arrête :(

    Je vous souhaite bon vent et ayant subi un licenciement économique dans une petite boite qui périclitait, je sais à quel point les choses peuvent y être compliquées et c'est bien que vous ayez géré ça de façon la plus humaine possible :)

    RépondreSupprimer
  17. Merci Arkedo ! Merci pour vos jeux, la bonne humeur, et TOUT, et TOUT.
    Bisou G_G, Bisou Camille ! Bone ocurage pour vos nouveaux projets.

    ps: j'ai lu "je réalise depuis quelque temps un vieux fanzine", à la place de vieux fantasme. voilà.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour courage Aurélien, j'espere que vos deux "derniers" jeux auront la chance de pouvoir sortir :)

    Ton Presque-collegue Antoine (que tu reconnaitras j'espere!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour courage, pas mal mon niveau de francais!!!

      Bisous quand meme!!!!

      Supprimer
  19. Merci pour tous les jeux que vous nous avez fait, vous êtes vraiment des gars géniaux ! Vous nous avez livré des expériences vraiment sympas (et accessoirement donné envie de balancer ma DS contre un mur à l'époque de Nervous Brickdown). J'espère entendre de vos nouvelles bientôt, que l'on puisse continuer à agiter nos drapeaux officiels du "fan-club Arkedo" !

    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  20. Je n'ai joué qu'à Nervous Brickdown, mais je l'avais beaucoup apprécié. Je trouve ça plutôt cool cette volonté de rester sur de petits projets créatifs et indépendants. L'essentiel étant de continuer de faire des jeux, que ce soit chez Arkedo ou ailleurs ! Bon vent pour la suite donc :)

    RépondreSupprimer
  21. Merci pour tous les jeux que vous nous avez apporté, et bonne continuation pour tous vos futurs projets les gars ! Au plaisir de vous recroiser au détour d'un barbecue à Santa Monica :D

    RépondreSupprimer
  22. J'ai acheté votre jeu (Hell Yeah) sur PC, et sur PS3. Juste parce que j'ai vraiment pris du plaisir dessus.

    J'étais prêt à raqué pour l'édition collector, que j'ai jamais vu arrivé... Dommage, mais ceci explique tout.

    Vous êtes un bon studio, j'espère vous revoir dans quelque temps.

    Merci pour cette nuit blanche que vous m'avez offert sur Hell Yeah. Merci pour cette musique affreusement désagréable qui a trotté dans ma tête pendant une semaine.

    Merci, simplement, et bonne route à vous tous. Vous le méritez.

    RépondreSupprimer
  23. C'est difficile de répondre à vos messages sans faire dans le larmoyant / niais. Alors je vais juste dire que je lis tout depuis deux jours, et que c'est très touchant. A bientôt!

    RépondreSupprimer
  24. Bisou GG, bonne continuation.

    Signé : un lurkeur de boulette
    (tu étais mon chouchou)

    RépondreSupprimer
  25. J'ai juste joué à Nervous Brickdown et je dois dire que c'est un des jeux – si ce n'est LE jeu – que j'ai les plus cramé sur ma DS ! J'ai passé des heures à finir tous les niveaux au max et à recommencer plusieurs fois.

    Enfin bref, Arkedo, un studio "à l'ancienne" où l'on fait de bon petits jeux sympathiques et pointus – comme on n'en fait plus ?

    Bon courage les zozos

    RépondreSupprimer
  26. "il a été décidé de dissoudre toute l'équipe dans de bonnes conditions, et surtout à temps, plutôt que de remplacer les CDI par des stagiaires et une sale ambiance."

    ...et donc, les personnes mises au chômage l'ont été dans la joie et la bonne ambiance ? C'est ça le but ultime ?

    RépondreSupprimer
  27. Sans parler de joie et de bonne ambiance, on a privilégié les bonnes relations entre les gens, en les considérant comme des humains et non de simples ressources. Ce qui veut dire de bonnes conditions financières pour tous, mais aussi un gros effort de consultation et d'explications à chacun.

    On a choisi entre fermer un peu plus tard à l'arrache (la version la plus répandue qui coute le moins cher à la boite), ou faire en sorte que toute l'équipe ai le temps de voir venir et ne se retrouve pas dans l'urgence (la version qui coute beaucoup plus cher à la boite, et qui donc demande d'être fait AVANT que tout s'arrête faute de sous).

    Ca demande aussi d'assumer ensuite des commentaires comme le votre, mais je pense sincèrement que personne dans l'équipe ne dira un jour que la fermeture a été mal gérée, justement du fait de l'attention qui y a été portée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En opposant "la fermeture" à "remplacer les CDI par des stagiaires", on comprend que vous auriez pu alléger la masse salariale de l'entreprise (par l'ensemble des dispositifs qu'offre le droit du travail) afin de préserver des emplois, mais que vous avez préféré fermer pour préserver "l'ambiance".

      Il me semble que les "explications", l'ambiance "préservée", "le temps de voir venir" et les différents états d'âme pèsent peu par rapport à la perte d'un emploi, du revenu et des situations qui en découlent.


      Supprimer
  28. popular casino games
    Reading this post reminds me of my old room mate! He always kept talking about this. I will forward this article to him. Pretty sure he will have a good read. Thanks for sharing!

    RépondreSupprimer
  29. This is an informative blog by which I have got that info which I really wanted to get.website

    RépondreSupprimer